Quelles conséquences du Brexit sur les marchés financiers français ?

Le Brexit fera perdre aux sociétés britanniques le bénéfice de statuts juridiques européens peu usités, tandis que la bourse de Londres pourrait offrir aux sociétés relevant d’Etats membres un choix de cotation en bourse alternatif et potentiellement attrayant.

« Nous allons devenir un Singapour de l’Europe, que l’on appellera bientôt “Britapour”, positionné au milieu de l’océan Atlantique, avec des impôts très bas, pas de règlements ou de lois et des emplois mal rémunérés », pronostiquait en janvier 2017 Paddy Ashdown, ancien dirigeant du parti libéral-démocrate britannique et membre de la chambre des Lords1.

Si tel devait être le destin du Royaume-Uni après le Brexit – offrir à 2 heures de train de Paris la concurrence d’une économie aussi favorable aux entreprises que celle de Singapour2 – l’Europe des marchés financiers aurait bien du souci à se faire.

Entre ces deux visions des choses, il est difficile de prédire celle qui sera la plus proche de la réalité alors que le Parlement britannique vient tout juste, le 13 mars 2017, d’autoriser le gouvernement du Royaume-Uni à engager la procédure de négociation des conditions de retrait prévue par l’article 50 du traité sur l’Union européenne3 depuis le traité de[...]

92%
restent à lire
L'accès à l'intégralité de ce document est réservé aux abonnés
Ce document est accessible avec les packs suivants :
Vous êtes abonné - Identifiez-vous

Testez gratuitement Lextenso pendant 8 jours !

Je découvre