Prix de thèse 2017 du Conseil d’État

Le
28Fév2017
- Paris (Conseil d'État)

Le Conseil d’État a lancé en 2015 un prix de thèse pour encourager et soutenir la recherche universitaire en droit public. Organisé tous les deux ans, ce prix est doté d’une récompense de 5 000 euros. La remise du prochain prix aura lieu en septembre 2017.

 

Organisation de l’édition 2017 :

Sont éligibles les thèses entrant dans l’un des champs disciplinaires intéressant les activités du Conseil d’État et traitant notamment de la justice administrative, des institutions administratives, du droit administratif ou du droit fiscal français, étrangers ou comparés, ou portant sur des problématiques transversales susceptibles d’entrer dans le champ des activités de la juridiction administrative.

 

Constitution du dossier :

  • un exemplaire imprimé et relié de la thèse ;
  • sur clé USB, une version électronique de la thèse (fichier au format Word ou Pdf) ;
  • le rapport de soutenance ;
  • un résumé de la thèse de 2 pages maximum (police de caractère Times new roman ; taille 12 ; les quatre marges du document de 2,5 cm) ;
  • l’attestation du diplôme de doctorat ;
  • un formulaire de candidature accessible à l’adresse suivante : http://www.conseil-etat.fr/Actualites/Communiques/Prix-de-these-2017-du-Conseil-d-Etat

 

Le dossier complet devra être transmis au plus tard le 28 février 2017, soit par courrier postal (le cachet de la poste faisant foi), soit par dépôt au hall d’honneur du Conseil d’État.

Un accusé de réception sera envoyé, à réception du dossier complet, à l’adresse électronique indiquée dans le formulaire.

 

Adresse :

Conseil d’État

Section du rapport et des études (SRE)

À l’attention de Mme la secrétaire de la SRE

1, place du Palais Royal

75 100 Paris cedex 01

 

Contact : prixdethese@conseil-etat.fr

 

Le jury :

Présidé par le vice-président du Conseil d'État, le jury est composé du président de la section du contentieux et du président de la section du rapport et des études (membres de droit), ainsi que d'universitaires, de membres du Conseil d'État et de magistrats des cours administratives d'appel et des tribunaux administratifs.